ENSOLEILLEMENTS AU COEUR DU SILENCE / SCINTILLII NEL CUORE DEL SILENZIO de SONIA ELVIREANU (Ed. Ladolfi) / Une lecture d’Isabelle PONCET-RIMAUD


Ensoleillements au cœur du silence/ Scintillii nel cuore del silenzio

de Sonia Elvireanu

                                                                         ou

                                                       L’arc-en-ciel du silence

Dans son dernier recueil, Sonia Elvireanu écrit depuis le silence, pour et par le silence et passe d’un silence habité à un autre.

Dans ce nouveau parcours poétique, tout n’est que pont d’un amour à l’Autre, d’une rive solitaire à un rivage peuplé, d’un ciel blessé à un ciel confondu, du rêve au réel, d’un chant bleu au chant immortel.

L’arc-en-ciel qui enjambe le recueil, lien de lumière et de couleurs est ceinture entre le ciel et la miraculeuse argile. Parce que ce silence en elle, Sonia Elvireanu le provoque, l’écoute et voit le monde qui l’entoure avec les yeux du ciel.

Je me suis retirée dans la solitude/ pour être près de toi, te chercher et te parler, écrit-elle. Et par ce vers, on distingue le double mouvement qui dans ce recueil anime la parole de la poétesse : se recueillir en sa solitude pour retrouver l’amour perdu mais aussi se rapprocher d’un autre Amour qui englobe le premier.

Dès le premier poème, Sonia Elvireanu donne le ton. La poésie pour elle, est ce seul murmure en langue bizarrela voix étrange du Poète s’élève et celle du Très Haut descend en parfaite communion.

Je t’écris où toutes les choses parlent car parler c’est lumière.

Et tout parle en couleurs, en lumières, en explosions de fleurs, de fruits, en parfums délicieux, en langages d’oiseaux qui remplissent le vert/ silence de la solitude comme un lien entre terre et ciel.

Les bras du silence…/ s’accrochent aux odeurs et la poésie peut devenir l’eau miraculeuse de la guérison.

Il y a dans cette écriture une forme d’élégance soyeuse (le mot soie est récurent), un sentiment d’intemporalité symbolisée par les papillons blancs messagers ou écailleurs d’ombres (à l’aube, des ombres écaillées de papillons), un effleurement des pas sur l’ardoise du sable où la poétesse écrit l’amour, la solitude, une tentative d’aller au-delà des lointains, là où attendent l’amour et peut-être cet Amour qui signera la fin de la solitude.

Dans le même temps, s’exprime tout au long du recueil une souffrance vigilante qui refuse l’orage des mots noirs qui risquent d’entraîner vers la chute et veille à refaire chaque fois, le pont écroulé pour que l’arc-en-ciel s’y pose.

La poétesse devient la myrrhe de l’amour, celle qui cicatrise et encense en élevant son parfum vers le ciel.

Cette poésie bruisse, bouge, frôle, coule. L’eau – océan, source, fontaine, ruisseau- est aussi présente que la lumière, aussi subtile et essentielle.

Sonia Elvireanu écrit aussi depuis le cri noir du confinement, des ravages du virus, ce rouge qui s’étend comme la rougeole alors même que le printemps se montre dans sa splendeur et qu’un arbre vert/ pousse en nous. Ce silence de tombeau l’incite à la prière comme un appel à la lumière de la Résurrection.

Peu à peu, la sérénité se fait chemin en la poétesse qui commence à voir la beauté/ dans tout ce qui (l’) accueille et féconde les terres stériles de la solitude des fleurs de la parole poétique.

La langue de Sonia Elvireanu toute de délicatesse, de touches infimes tel un flocon/ dans la chute des neiges ou l’effleurement des papillons/ sur les eaux de l’oubli atteint les tréfonds du silence telle la perle/ souffle de psaume.

Le silence alors parle, articule la lumière, la beauté, l’attente, la solitude et la soif de l’Amour car le mot a pris corps, il est incarné, il est arc-en-ciel.

                                                                                        Isabelle Poncet-Rimaud


Sonia Elvi­reanu, Enso­leille­ments au coeur du Silence — Scin­tilli nel cuore del Silen­zio, Tra­duc­tion de Giu­liano Ladolfi, Giu­liano Ladolfi Edi­tore, 2022, 262 p., 18 €.

Le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s