LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 111. RENIFLEUR DE REINE


La reine sent. Comme tous ses sujets, plus elle est éloignée de l’heure de son bain, plus elle a été en prise à des émotions, à une journée particulière.

Oui, il arrive à la reine de puer. Moins que le putois, plus que la fouine. Comme l’arum et moi.
Le roi, qui est l’homme le plus occupé du royaume dont il a la charge, et qui fleure davantage que sa moitié, qui plus est quand il revient de la guerre ou d’une visite à la déchetterie royale, tient à ce que la moindre de ses activités, tant privée que publique, soit planifiée, que toutes ses propriétés soient sous contrôle. Et on ne peut que l’approuver sur ce point.

Une odeur prévient toujours d’une humeur anormale, d’un élan incontrôlé, d’une poussée de fièvre.

Ainsi, chaque roi soucieux de sa souveraine possède un renifleur de reine.
Celui-ci a pour fonction de dresser la carte des senteurs de la Première dame, sans exclure aucune région (le roi lui octroie à cette fin un laissez-respirer). Il tient le registre des odeurs, des plus épicées aux plus végétales, des moins aériennes aux plus oublieuses, composant le bouquet majestueux.

Le roi s’appuie, pour son plaisir olfactif, sur ces mesures pour opérer, quand le besoin chez lui se fait sentir, de humer telle effluve sur la peau de sa noble épouse. Il va directement au lieu concerné, au site circonscrit, au pic de parfums ou au gouffre d’odeurs.

Le renifleur de reine doit, il va sans dire, être d’une exceptionnelle probité. Pas l’ombre d’un comportement déviant ne doit effleurer ses narines respectueuses.

Si le renifleur de reine est un nez fin, il doit procéder à son investigation avec la rigueur d’un analyseur de parfum ou d’un identifieur d’arôme voire d’un peseur de fragrances sur la balance d’un marchand de senteurs.  

En conséquence, il sera payé largement en sacs d’épices, en flacons d’encens, en brassées de roses.

Pendant son stage, il sera suivi par un supersenteur de La Fabrique des Métiers qui veillera à ce qu’aucune émotion ne vienne perturber la bonne marche de sa précieuse activité ni qu’il déborde du cadre strict de son travail. Afin que son odorat ne soit jamais distrait par d’autres peaux, il exercera sa flaireuse fonction sur le seul corps receleur de tant d’essences rares du corps reinal.

Il y a va de l’honneur et de l’émanation de tout un pays.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s