LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 114. CONTRÔLEUR DE LEVIER


Depuis la sentence un rien péremptoire d’un Archimède agacé d’avoir pris un bain à une mauvaise température le 21 juillet (c’était un samedi) de l’année 252* avant JCé, Donnez-moi un point fixe et un levier et je soulèverai la Terre, certains l’ont pris au mot et les leviers sont devenus un objet de convoitise.

Non content de soulever leur derrière, leur moitié, leur charge mentale, leur progéniture, les hommes guignent vers les leviers pour faire basculer faune, flore, formicidés et crabes de la politique dans le vide intersidéral.  

Même si de nombreux mécaniciens amoureux de l’ordre terrestre ont alerté l’opinion tout au long des millénaires passés, jamais rien de concret n’a été mis en place par les autorités, tu m’étonnes.
Il aura fallu attendre le 21 juillet 2022 pour qu’un corps de métier soit créé, afin de pallier (avec des palans, tiens !) le manque criant d’initiative dans ce domaine.

Le contrôleur de levier (qui agira en binôme, pour plus d’efficacité) sera affecté de jour comme de nuit à la surveillance d’une série de leviers (l’argent débloqué pour les sinistrés des invasions et inondations ne permet pas d’en prévoir un par appareil) de façon à dissuader ou, au pire, à prendre sur le vif ceux qui seraient tentés de manoeuvrer un engin de levage à des fins déstabilisatrices.

Car les leviers sont partout, tels les vilains démons de la vie pratique : tape-cul, balance, pince à épiler, à chiqueter, à cliqueter, à étiqueter…, casse bonbon, brouette thaïlandaise, pied-de-biche hongrois, décapsuleur wallon, frein à main muscle triceps brachial du bras, pelle, pince-tenaille et diables en tout genre… C’est dire si le contrôleur devra avoir l’œil sur toutes les machines simples.

Il devra aussi être en mesure de pratiquer les mesures de rééquilibrage qui s’imposent au cas où le malfrat aurait entamé sa néfaste manœuvre. En pesant de toute sa masse sur le bras de levier résistant, comme l’a montré la loi du levier de Walter Fendt (un des premiers à avoir posé un acte fort pour se prémunir d’un tel danger)… Ou bien en allongeant la distance s’éparant l’endroit où s’exerce la forme motrice du fameux point d’appui (aussi appelé pivot quand le levier fait bascule).

Une fois de plus, La Fabrique des métiers se félicite d’avoir anticipé le principal risque qui menace notre planète, ceci afin que continuent à tourner toujours dans le meilleur sens les nominations politiques éhontées et autres affaires bancales de notre si belle humanité.

________________

*C’était trois jours avant la découverte de la poussée d’Archimède accompagné de son fameux Eurêka qui allait donner le coup d’envoi de l’hydrostatique, une branche de la physique qui plonge ses racines dans la matière liquide.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s