JÜRGEN LÖWENSTEIN, DESTIN D’UN ENFANT JUIF DE BERLIN de Samuel HERZFELD (Jourdan) / La lecture de Nathalie DELHAYE


L’enfant « coiffé »

« La Shoah, crime d’une ampleur abyssale, ne doit plus jamais se reproduire. »

C’est par cette phrase que se termine le livre de Samuel Herzfeld, qui a rencontré Jürgen Löwenstein, rescapé d’Auschwitz.

Né en 1925, Jürgen est un jeune garçon quand il prend la décision de quitter ses parents et rejoindre un camp de préparation, « Hachscharah », visant à former les Juifs à la vie future en Israël. Sa détermination lui aura servi au cours de sa vie entière. Cet enfant né « coiffé », selon la sage-femme, a effectivement eu de la chance, juste ce qu’il fallait, pour échapper à une mort certaine. Les premières années de sa vie ont été jalonnées de décisions réfléchies, de ruses salvatrices, de choix instinctifs.

Son rêve était de rejoindre Israël et il l’a fait, pour y vivre sereinement avec sa compagne et fonder une famille.

Le courage extraordinaire de cet homme, et sa bonne étoile, malgré les terribles choses qu’il a endurées au même titre que ses amis de camps, lui ont permis de quitter pour toujours l’Allemagne, ce pays qui l’a chassé, et pourtant il se sentait profondément Allemand avant d’être Juif, dans les premières années de sa vie.

C’est un témoignage bouleversant, les souvenirs sont évoqués par petites touches, tellement enfouis qu’ils ont du mal à refaire surface. Les événements sont énoncés par bribes, Jürgen hésite, se rappelle péniblement, revoit certaines images. L’auteur comprend la difficulté éprouvée, la douleur surgit parfois, certaines anecdotes égaient un peu le récit, des photos nous présentent Jürgen et sa famille, ou des documents de l’époque.

Jürgen Löwenstein a mis des années avant de parler de l’horreur. Il préférait garder pour lui ce passé douloureux et avancer dans la vie, se reconstruire. Bien plus tard il a pris conscience qu’il ne fallait pas oublier cette période tragique, et s’est prêté aux témoignages.

C’est une biographie riche de vérité, du quotidien d’un enfant Juif Allemand qui a grandi pendant la seconde Guerre Mondiale, en perte d’identité, de repères et de racines, mais qui n’a jamais manqué de dignité.

Le livre sur le site des Editions Jourdan


Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s