2022 – FLEURS DE TEXTES : POLITIQUE FICTION / La chronique de DENIS BILLAMBOZ

DENIS BILLAMBOZ

J’ai eu l’opportunité de réunir deux livres qui évoquent des questions politiques ayant une relation directe avec les événements qui secouent le monde actuellement. Frédéric POTIER a publié, aux Editions de l’Aube, juste avant les dernières élections, un roman de politique fiction qui racontent les émeutes qui auraient pu secouer la France si des partis extrémistes avaient remporté ces élections. Olivier MARBOT, Jacques TRAUMAN et Philippe LAVAULT ont, eux, réuni leurs talents respectifs pour écrire un roman évoquant une cyber attaque venue des pays de l’ex-URSS. Un sujet qui inéluctablement fait penser à la situation actuelle en Ukraine.


La menace 732

Frédéric Potier

L’Aube


Ce roman dystopique parait à point nommé, l’histoire qu’il raconte est celle de la France de demain, celle d’après les élections. En l’occurrence des élections qui ont donné un résultat qui ne satisfait personne, même pas ceux qui les ont gagnées, tant la marge entre les deux principaux camps en concurrence est minime. La gauche sectaire a triomphé de quelques points seulement devant une extrême droite très combative qui n’accepte pas sa défaite prétendant qu’on lui a volé la victoire. La nouvelle Présidente de la République est très autoritaire, tranchante et déterminée à imposer son programme très rapidement même en employant la force s’il le faut. Elle nomme un nouveau Premier Ministre qui coche de nombreuses cases de la diversité : origines, sexualité, idéologie, sensibilité, …, provoquant l’ire de son opposition. Un clivage de plus en plus violent divise la société dans toutes ses composantes : Institutions politiques, armée, forces de l’ordre, … La Présidente du Sénat est entrée dans une opposition radicale et même violente.

Pendant ce temps, dans les couloirs des services secrets, la Capitaine Meriem est investie d’une nouvelle mission qui consiste à surveiller les agissements du groupuscules « Martel 732 » qui s’agite de plus en plus. Un étrange personnage semble prendre un malin plaisir à exciter tous les frustrés qui hantent le pays : mouvements d’extrême droite privés de leur victoire électorale, racistes, fascistes,  anciens de l’OAS, nostalgiques de la France coloniale, militaires déçus par le pouvoir politique, etc… De quoi recruter des barbouzes, des casseurs, des insurgés et quelques personnes capables de fomenter un putsch.

Des petits commandos, très mobiles et très efficaces, conduisent des opérations violentes et très spectaculaires qui déstabilisent toutes les institutions gouvernementales et administratives. Le mouvement prend de l’ampleur, le putsch est lancé, les gouvernants sont neutralisés, les rebelles s’installent dans un PC de guerre. La DGSI regroupe les forces refusant la rébellion : Etat major des armées, Ministre de l’intérieur, Préfecture de police et organise la résistance et la contre-attaque.

En coulisse, les services secrets tissent leur toile pour anéantir les vrais coupables de cette mutinerie qui ne sont pas ceux qui ont tombé le masque pour monter au combat. Frédéric Potier est un énarque qui a rempli de nombreuses missions dans la haute administration, il a notamment été Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, il sait de quoi il parle, il connait bien les arcanes de tous ces mouvements qui œuvrent en secret pour déstabiliser l’Etat et générer le trouble et la peur dans la population. Les mouvements insurrectionnels sont souvent des jeux des services occultes qui se jouent à trois ou même parfois à quatre bandes.

Ce roman tombe à pic au moment où la France cherche une nouvelle voie dans des élections qui attirent de moins en moins les citoyens. La lecture de ce polar politique pourrait faire comprendre aux abstentionnistes la nécessité de se prononcer pour ne pas laisser le champ libre aux fauteurs de troubles issus de mouvements racoleurs à des fins autoritaires.

Le livre sur le site de l’éditeur


Protocole Magog

Olivier Marbot, Jacques Trauman, Philippe Lavault

Editions Favre


Alors qu’il allait donner sa première communication à l’occasion d’une conférence sur le cryptage informatique, au Palais des congrès de Nice, Abel est abattu par un individu très discret qui s’évapore dans la nature. Abel, associé avec Alain, un ancien trader reconverti dans la vente de logiciels de trading aux banques, est un petit génie de l’informatique. Ensemble, ils ont fondé une start-up développant des logiciels innovants dans ce domaine très pointu du cryptage homomorphique. Un logiciel que seul Abel développe en secret, est très convoité par les mafias des pays de l’Est.

L’enquête est confiée à la commandante Sanda mais elle est vite dessaisie car Alain est lui aussi assassiné à Paris et dans les deux enquêtes apparait le nom d’un oligarque kazakh dont les activités ne semblent pas très claires, notamment pour les dirigeants d’une des plus grandes banques françaises qu’il a escroquée d’une somme très coquette. Et, comme sa petite amie du moment a été très méchamment torturée avant d’être très horriblement assassinée, l’affaire prend une dimension nationale d’autant plus que l’oligarque en question bénéficie de l’appui de l’Etat et des services de renseignement qui le soutiennent dans ses ambitions politiques pour contrarier l’emprise russe au Kazakhstan.

La Commandante Sanda ne lâche pas l’affaire et mène parallèlement sa petite enquête avec l’appui d’un de ses ex-petits amis malgré les injonctions de sa hiérarchie et des divers services impliqués dans cette ténébreuse affaire qui mobilise plusieurs services de l’Etat, une grande banque, des puissances étrangères et bien sûr un mafieux très riche et très ambitieux. Les comptes se règlent très violement, on torture sans vergogne, mais aussi à coups de cyber attaques qui déstabilisent tout un pays.

Les trois auteurs ont réuni leurs compétences et leurs connaissances du monde de la grande finance, de la cybernétique appliquée à la gestion occulte des mouvements de capitaux et de la géopolitique souterraine, celle qu’on n’évoque jamais dans les médias, pour écrire ce roman dystopique qui pourrait facilement devenir une réalité bien concrète. Il suffit pour s’en convaincre d’essayer de comprendre comment un conflit comme celui qui ravage actuellement l’Ukraine, tout en menaçant le monde entier, a pu naître et s’amplifier. Les meilleures analyses proposées par les inénarrables experts des télévisions du câble, et même les autres, ne nous convaincront pas qu’il n’y a pas d’autres intérêts en jeu pour provoquer un tel déferlement de violence. Alors, lisons ce livre de ces trois auteurs et nous pourrons mieux comprendre comment d’autres intérêts peuvent entrer dans le jeu géopolitique qui a dégénéré en un conflit impliquant plus ou moins les grandes puissances. 

Ce livre montre bien aussi que la machine à tout faire que nous avons inventée pour gagner toujours plus en faisant toujours de moins en moins d’efforts pour mériter le confort dont nous bénéficions peut se retourner contre nous, s’emballer et tout détruire dans sa folle épopée même si elle n’est que virtuelle. Le virtuel est peut-être plus dangereux que le réel, il est moins contrôlable, moins prévisible, …

Le livre sur le site de l’éditeur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s