TEMPO DE CUISSON

Le fruit ne tombe pas tout cuit dans la bouche du métronome.

Faut-il encore que l’arbre fruitier se trouve à proximité de l’appareil et qu’il fasse si chaud que la vapeur montant des temps proches du Big Bang porte à température de cuisson le fruit en passe de perdre son assise sur la branche qui l’a vu naître.

Puis, plus c’est chaud, plus le temps de cuisson est réduit, comme vous le chantera n’importe quel mitron mélomane. Une pomme cuite largo mettra des plombes à devenir compote alors qu’une prune cuite presto donnera illico une confiture à étaler sur des crêpes à la pâte levée moderato cantabile. Et qu’ça saute, et qu’ça sauce, clame le chef d’orchestre avec sa baguette à remuer la chocolat dans la crème au beurre de l’Opéra !

Mais dans la vie, comme vous l’expliquera n’importe quel sémiologue parachutiste, les circonstances ne sont pas toujours réunies pour que tout tombe sous le sens des phrases toutes faites.


Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s