L’ÉTÉ DU PEINTRE / VARA PICTORULUI de SONIA ELVIREANU d’après un tableau de MIRCEA BOCHIS

.

L’été du peintre

Une maison blanche-rose sur une colline,
un étrange ciel nuagé, azuré,
son dedans reflété en couleurs :

le bleu troublé par des tourbillons,
le blanc emporté par les éclairées du ciel,
le rose comme un souffle imprégné dans les murs,

entre les ennuagements du ciel glisse
sur le toit fata morgana,
descendant des peintures de Chagall,

la maison irise l’été sur la colline
avec son étrange lueur,
le blanc-rose sur le vert tout autour :

le vert du champ ensoleillé,
de l’herbe ombagée, de sombres buissons,
des cyprès qui montent vertigineusement au ciel,

des peupliers qui veillent son sanctuaire,
dans leur feuillage, l’ombre de deux êtres,
le vert du cèdre assombri,

le ciel est vert comme l’été
troublé par le blanc-rose
de l’étrange maison sur la colline.

*

Vara pictorului

O casă trandafirie pe deal,

un cer straniu, înnourat, havaiu,

lăuntrul casei răsfrânt în culoare:

.

albastrul tulburat de învolburare,

albul spulberat prin spărturile cerului,

rozul impregnat în perete ca o boare,

.

între înnourările cerului lunecă

pe acoperiș o fata morgana,

coborând din picturile lui Chagall;

.

casa irizează vara pe deal

cu strălucirea ei stranie,

trandafiriul pe verdele din jur,

.

verdele-galben de câmp însorit,

de iarbă în umbră, de tufișuri întunecate,

de chiparoși ce urcă vertiginos în cer,

.

de plopi străjuind al ei sanctuar,

în frunzișul lor, umbrele a două făpturi,

verdele de cedru întunecat,

.

cerul e verde ca vara

tulburată de tradafiriul

ciudatei case de pe deal.

*

Mircea BOCHIS sur Artnet

= = =

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s