HAPPY BIRTHDAY MR COHEN !

Leonard-Cohen.jpg

L. Cohen est né le 21 septembre 1934 à Montréal.






leonard1.jpg

Le site officiel

Le site francophone

Publicités

Pierre VASSILIU (1937-2014): fragments d’une discographie

Pierre-Vassiliu-est-decede_article_landscape_pm_v8.jpg

Auteur-compositeur interprète, se jouant de tous les styles et de tous les instruments, Pierre Vassiliu occupait le terrain de la chanson depuis plus de cinquante ans. De lui a qui écrit des chansons-mondes, des chansons-films, des chansons-poésies, s’inspirant de toutes les musiques du monde et débordant du cadre traditionnel de la chanson française, on n’a retenu dans les hommages télévisés vite emballés du week-end du 15 août qu’une pochade écrite sur une musique de Chico Buarque. Comme si, de la carrière de Pierre Perret, on ne retenait que Le zizi, de celle d’Henri Salvador, Zorro est arrivé, ou de celle de Gainsbourg, L’ami Caouette… Comme l’écrit Christophe Conte des Inrocks,  « peu carriériste, mal aiguillé, celui qui pensait au départ faire profession de jockey tombera souvent de cheval durant sa carrière de chanteur mal compris. » Néanmoins des artistes tels que Albin de la Simone, Bertrand Burgalat, Jacques Duvall, Arnaud Fleurent-Didier ou Daniel Darc l’ont, ces dernières années, cité en exemple, notamment en tant qu’initiateur du talk over. Dans Le Monde, Auréliano Tonet écrit: « Las des divinités trop célébrées – sempiternels Gainsbourg-Brel-Brassens-Ferré –, les chanteurs apparus à la fin des an nées 1990 et au début des années 2000 se sont cherchés des idoles moins encombrantes. Aux côtés de Dick Annegarn, Christophe ou Gérard Manset, Pierre Vassiliu fait partie de ces aînés qui ont reçu l’onction des jeunes générations. » La preuve qu’on n’a pas fini de le découvrir. 

Voici quelques titres peut-être moins connus d’une discographie bien fournie et pour le moins éclectique.  E.A.

1962

1963

1970

 

1970

1971

1972

1973

 

1973

1979

1993

1993

1998

2003

Vassiliu chante Gainsbourg

Adaptation de Film par Jacques Duvall et Isabelle Wéry

Quelques liens(copier/coller les liens)

Le blog de référence tenu par un ami et admirateur de Vassiliu

http://pierrevassiliu.skynetblogs.be/

Sa discographie

http://www.pierrevassiliu.com/discographie.htm

La rencontre entre Arnaud Fleurent-Didier et Pierre Vassiliu

http://www.tsugi.fr/magazines/2014/08/18/souvenir-rencontre-entre-pierre-vassiliu-arnaud-fleurent-didier-6273

L’article de Christophe Conte

http://www.lesinrocks.com/2014/08/18/actualite/pierre-vassiliu-cetait-celui-11519594/

L’article de l’AFP

http://www.lalibre.be/culture/musique/le-chanteur-pierre-vassiliu-est-decede-a-76-ans-53f09fa835702004f7df8fbe

FEU! CHATTERTON: L’incendie dans la chanson

000_par7928776.jpg

 » FEU! CHATTERTON, c’est l’héritage de Bashung ou de Ferré propulsé dans le sillage de The XX ou de LCD Soundsystem. Cinq Parisiens, emmenés par les textes déjà fondamentaux et la présence inouïe d’Arthur leur leader charismatique et ultra-contemporain, posent en quelques titres les bases du rock français à venir. » Pierre Siankowski (Les Inrocks)

IRRESISTIBLES chanteurs BRÉSILIENS

D’AUJOURD’HUI

Rodrigo AMARANTE

« Troubadour « lost in translation » entre son Rio natal et son Los Angeles d’adoption, ce Caetano Veloso version hipster, ami de Devendra Banhart, noie son spleen en trois langues sur une guitare sèche et dans une mer de réverbérations et de chaloupements mélancoliques. Son folk minimaliste, sa voix suave et nue à la langueur désincarnée ont un charme vénéneux. »


Lucas SANTTANA

« Le chant est suave mais les platines sont toujours à portée de main de ce guitariste sampleur. Neveu de Tom Zé et petit génie pionnier du tropicalisme digital, il déconstruit l’héritage afro-brésilien pour réassembler chanson acoustique, musique classique, hip-hop, funk, dub et électro pointue. Le tout avec une approche ludique qui n’entame en rien son exceptionnelle musicalité. C’est dire comme on attend son nouvel album, qui sortira à la rentrée sur le label No Format. »

Seu GEORGE

« Sa voix grave et ironique au charme ravageur, son débit mitraillette nous ont fait complètement craquer quand il a sorti son premier album solo, Cru, il y a dix ans. Sur ce disque de « musique pour barbecue » (le barbecue est une institution au Brésil) sorti en 2011, le charismatique chanteur marie sa verve jubilatoire avec l’esprit soul des seventies, sur un mélange de funk, de samba et de rock ultra festif. Aujourd’hui, Seu Jorge tourne avec l’Orchestra Imperial (également rejoint en live par Rodrigo Amarante ou la chanteuse Thalma de Freitas), un big band ultra populaire de samba gafieira très rock édité récemment par le label Mais Um Discos (le disque Fazendo as pazes com o swing). »

Commentaires de Télérama

brasil-manifestacao.jpg

D’HIER & D’AUJOURD’HUI

Caetano VELOSO

« 1967, cette chanson a permis aux Brésiliens de découvrir le mouvement musical du Tropicalisme. Avec cette composition, l’objectif de Veloso était de composer une « marcha » de carnaval qui inclurait des éléments de la culture pop de l’époque. »


Jorge BEN

« 1963, premier succès de Jorge Ben, Mas que nada fait également partie de ces musiques brésiliennes que l’on ne peut n’avoir jamais entendue. Le chanteur nous y invite à danser pour oublier toutes les mauvaises surprises de la vie. Un conseil facile à suivre, tant la musique est entraînante. »


Chico BUARQUE

« 1971, Chico Buarque raconte l’histoire d’un ouvrier du bâtiment, sa dernière journée de vie, de sa sortie de la maison jusqu’à la chute fatale qui entraîne sa mort. Par ce biais, Buarque dénonce l’aliénation des travailleurs dans le monde capitaliste. »


Tom ZÉ

est « un compositeur et multi-instrumentiste, et l’un des principaux bâtisseurs du mouvement tropicaliste dans les années 60. Retombé dans l’oubli après le pic du mouvement, il est redécouvert par David Byrne dans les années 90. » 

Gilberto GIL

« 1967,  c’est toute une histoire que raconte Gil dans cette chanson, celle de deux amis, José et Joao. La spécialité du premier est de s’amuser, celle du second de toujours se retrouver pris dans des bagarres. Un week-end, au parc, ils rencontrent Juliana. José en tombe amoureux. Lorsqu’il voit sa bienaimée avec Joao, il devient fou de jalousie et tue le couple. »

 

 

Joao GILBERTO

« 1958, ce tube mondial, repris par de nombreux chanteur, est l’une des chansons les plus marquantes de la Bossa Nova. Rien à dire : juste écouter et savourer. »


 « 1958, l’acte de naissance de la Bossa Nova. Les paroles sont de Vinícius de Moraes et la musique d’Antonio Carlos Jobim. »

Antonio Carlos JOBIM

Antonio%20Carlos%20Jobim%20-%20Desafinado_pag1.gif

Joao Gilberto, Caetano Veloso & Gilberto Gil


hqdefault.jpg

Les commentaires des chansons sont de Amélie Perraud-Boulard (Le petitjournal.com)

 …