Poétesses & romancières

Au concours de Miss Poésie, les romancières font le pied de grue.

 

 

La femme de maison de la poésie ne fait pas que laver les vers.



La poétesse est muse sous son poème.



Siffler une poétesse dans un salon du livre peut vous coûter cher : l’achat de tous ses recueils. Réjouissez-vous à l’idée que vous auriez pu siffler une romancière.



La femme de plume pèse son poids de mots.


images?q=tbn:ANd9GcSYpW3rvWQBAumYLkAqax9vNG84LxCI4P3WEVZxUbVJ0UX1K_v7akzLFJg


 

Les Mots Pelés (13)

Pour faire un bon mot doux, il alla jusqu’à aimer une femme.

 

L’écrivain fait texte de tout moi.

 

Le poète qui prend la prose s’expose à la tentation romanesque.


A l’enterrement d’un point mort, des virgules dansaient.


C’est le roi de la petite phrase: les mots sont ses sujets.


On ne tue pas un écrivain dans l’œuf, on attend qu’il ait pris le melon.


Les paroles rotent, les écrits empestent.


Demande à la poussière qu’elle recompose la phrase du vent.


Château-mot du rêve, quelle architecture de phrases encombre tes nuits ?

Les mots pelés (12)

Je me fais du mot rond pour le roulé-boulé de mes phrases.


Cet écrivain très plat n’écrivait que des histoires raies.


Tous les écrivains ont dans leur bibliographie un livre houspillé.


L’écrivain suspecté de négritude doit montrer page blanche.


Les plus belles rencontres entre écrivain et éditeur se terminent dans un livre. 


Les mots pelés (11)

 

Le plus long mot de la terre ne fera jamais le tour de tes hanches.

* * *

Conte-traction, histoire née.

* * *

Les textes pondus trop vite contiennent des coquilles.

* * *

Le mot tarde me monte au nez.

* * *

                                                 – Combien pèse cet auteur ?

  – À peine trois livres. Je vous l’emballe ?

Les MOTS pelés (X)

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Le comble de l’excentricité littéraire : une bibliographie qui se lirait comme un poème.

* * *

cream: mot bile du mal de foie.
* * *
Le mot citron passe-t-il à l’orange quand l’auteur est pressé?

* * *

Les sauteurs d’aphorismes courent au roman-fleuve.

* * *

Mes promenades de santé se font dans des allées de livres.

 


Les MOTS pelés (X)

Épeler le mot épeler, peler le mot peler.

* * *

Il ya des écrivains tellement narcissiques qu’ils écrivent sur le miroir même.

* * *

 Je me porte toujours à la fenêtre d’un livre pour voir à l’horizon de ma vie.

* * *

 Les vers d’opéra vont à dos de livret.

* * *

 Tous les écrits n’ont pas le même poids. Aux rayons des libraires, les poids-plumes partent en premier.

Les MOTS pelés (IX)

Le court du conte a encore diminué.

* * *

En linguistique-fiction, les mots étrangers viennent des dictionnaires du futur.

* * *

L’adjectif calligraphique sert à qualifier les mots-dessins.

* * *

Les histoires de l’écrit et de l’oiseau se confondent quand le nid-poème se construit dans les arts.

* * *

La bataille de livres fit cent mille mots.

 

Les MOTS pelés (VIII)

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Ping-pong verbal : d’un mot à l’autre, changer de sens.

* * *

Quand un poème se couche dans le lit d’une musique, c’est pour rêver d’une chanson.

  * * *

  J’essaie d’arrêter la lecture: je ne lis plus qu’un livre par jour. 

                                                * * *

 Ta peau me plaît parce qu’elle n’est pas page.

* * *

 Une phrase de prose, un vers de poésie s’aimaient d’amour tendre. Mais comment s’y prendre…

Les mots pelés (VII)

 

 

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

C’est une phrase mortelle, dit-on parfois. Sans savoir combien de mots ont été sacrifiés pour l’écrire.

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

* * *

Avec tous les mots jetés à la corbeille on pourrait faire une longue phrases sans queue ni texte.

* * *

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

À partir de quelle heure le mot nuit fait-il de l’ombre au mot jour ?

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

* * *

Les mots qui fusent dans les phrases qu’on lance retombent en gouttelettres.

* * *

Hors (con)texte, je n’écris rien.

Les mots pelés (VI)

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

Lors de leur tournée textivale, les mots se produisent à livre ouvert.

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

* * *

C’est uniquement parce qu’il avait le mot au bout de la langue de sa voisine qu’il lui donna un baiser.

* * *

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Les mots-clés n’ouvrent pas toutes les serrures du langage.

* * *

La mouche à mots prolifère dans les textes de merde.

* * *

Préparons les mots très vieux à reposer au cimetière des langues mortes

 



Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}