La télé de l’extrême

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

castaldi.jpgIl escaladait son poste de télé, placé très haut dans son salon puis le regardait, la tête en bas, sans se tenir. La vue d’un Castaldi le faisait chaque fois s’effondrer. Il avait beau répéter l’action plusieurs fois par semaine, en suivant les conseils d’un coach acclimateur de Castaldi (père, fils & mère Allégret), il ne parvenait pas à s’habituer. 

Publicités