SUR LES FRANGES DE L’ESSENTIEL suivi de ECRITURES de CLAUDE LUEZIOR (Traversées) / Une lecture de Nicole HARDOUIN

Des mots du poète, chacun saisit ce qui lui plaît : mais leur sens ultime est de tendre vers Toi la main.                                                     Tagore, in : De l’aube au crépuscule Le titre de ce recueil résume à lui seul le dire du poète : que reste-t-il de l’essentiel si ce n’est des franges ? Existe-t-il encore une … Lire la suite SUR LES FRANGES DE L’ESSENTIEL suivi de ECRITURES de CLAUDE LUEZIOR (Traversées) / Une lecture de Nicole HARDOUIN

LA RAISON DES ABSENTS de Gérard LE GOFF (Stellamaris) / Une lecture de Claude LUEZIOR

D’emblée, ce texte nous intrigue par un discours à la première personne : le « je » narratif dont le style est à la fois précis, poétique (Et toujours la mer ruminait sa scansion immuable) ou ironique, mais quelque peu décalé par rapport au langage actuel. Pourtant, l’on décèle une modernité dans des phrases courtes sertissant de … Lire la suite LA RAISON DES ABSENTS de Gérard LE GOFF (Stellamaris) / Une lecture de Claude LUEZIOR

VOYAGE EN PÉRIGORD, Entre lignes et courbes, d’Alain TIGOULET et Laurent BAYART (Ed. du Tourneciel) / Une lecture de Claude LUEZIOR

Très belle iconographie en couleurs avec de précieux  cadrages et une reproduction de qualité pour des synergies surprenantes entre mots et pixels. Jamais ennuyeux, le ton est tantôt grave, tantôt badin, mêlant ombres et contre-jours, effluves, prières et ripailles, par exemple dans une abbaye : Qui sait ? Là-haut, un Pantagruel périgourdin patiente peut-être avec … Lire la suite VOYAGE EN PÉRIGORD, Entre lignes et courbes, d’Alain TIGOULET et Laurent BAYART (Ed. du Tourneciel) / Une lecture de Claude LUEZIOR

ÉMEUTES Vol au-dessus d’un nid de pavés, de Claude LUEZIOR (Cactus Inébranlable) / Une lecture de Barbara AUZOU

Bienvenue dans le « carnaval des humains » (p. 30) ! Chacun pourra y chercher son « pavé » et la frontière ténue entre raison et folie. Et il y a du beau monde dans ce rassemblement jubilatoire ! On y croise « la mine patibulaire et les moustaches décaties d’un syndicaliste en tête de cortège » et « devant les marches de ce que … Lire la suite ÉMEUTES Vol au-dessus d’un nid de pavés, de Claude LUEZIOR (Cactus Inébranlable) / Une lecture de Barbara AUZOU

ÉMEUTES Vol au-dessus d’un nid de pavés de CLAUDE LUEZIOR (Cactus Inébranlable) / Une lecture de Nicole HARDOUIN

Si l’auteur possède une écriture aux multiples facettes, il n’avait pas encore exploré avec délice, humour et agilité la populace chère à Villon, masques et boucliers derechef alignent d’avides gourdins tandis que s’amassent manants et gueux en lamentable engeance. Non pas réquisitoire, mais peinture contrastée de la société, cet opuscule se lit avec amusement et … Lire la suite ÉMEUTES Vol au-dessus d’un nid de pavés de CLAUDE LUEZIOR (Cactus Inébranlable) / Une lecture de Nicole HARDOUIN

LA RÉCONCILIATION Cinquante variations autour de La Vague de Camille Claudel, de BARBARA AUZOU / Une lecture de Claude LUEZIOR

Trois baigneuses, une immense vague prête à les engloutir, à les broyer, le génie de Camille Claudel. L’Art Nouveau est en embuscade ; Camille, la rebelle, pressent un destin inexorable. Auzou est manifestement émue par la scène. Toutefois, comme l’écrit Philippe Tancelin en quatrième de couverture, ces cinquante textes ne sont pas dans l’illustratif.  Cinquante! … Lire la suite LA RÉCONCILIATION Cinquante variations autour de La Vague de Camille Claudel, de BARBARA AUZOU / Une lecture de Claude LUEZIOR

Ô TEMPORA, Ô MORES ! de CLAUDE LUEZIOR

Ô tempora, ô mores ! pas le temps ! même de rêvertemps perdutemps mortà contre tempsintempériepour la penséedepuis longtemps même de penser en rêvantn’est-ce perte de temps ?même temporairementjuste le tempsde prendre le poulsde l’intemporel qui a fait son temps et même de tempêtercontre le temps qui passeet s’amassele temps d’un printempsle temps des lilasle … Lire la suite Ô TEMPORA, Ô MORES ! de CLAUDE LUEZIOR

ARCHIE ET ANARCHIE de CLAUDE LUEZIOR

Archie et Anarchie Il me faut vous l’expliquer derechef : le monde est divisé en deux sortes de personnes: les adeptes de l’archie et ceux de l’anarchie. Les premiers sont adorateurs du dieu classeur et de son cousin contemporain, l’ordinateur. Ils vénèrent les tiroirs, les bibliothèques, Descartes, les neurones à l’aplomb, les buis taillés au … Lire la suite ARCHIE ET ANARCHIE de CLAUDE LUEZIOR

SURPRISE de CLAUDE LUEZIOR

Un jour, j’ai retrouvé dans ma remise une sorte de fourmilière. En principe, je n’apprécie pas trop les fourmis, avec leurs manières incessantes de se multiplier, leur gynécocratie à l’excès, leurs allures d’envahisseurs sans scrupule, leurs monticules si peu esthétiques. En fait, j’étais en face d’une pyramide de papier, de fatras, de poésies, de lettres … Lire la suite SURPRISE de CLAUDE LUEZIOR

MOUETTES de CLAUDE LUEZIOR

Sans cesse, les mouettes crient leur urgence. Elles virevoltent et pourfendent les embruns, défient les turbulences, éparpillent le scandale au gré des falaises, comme si le ressac, ce matin, se résumait à l’unique nouvelle sur l’ardoise marbrée des flots. Une poignée de mouettes, c’est pas grand-chose, mais il faut dire qu’une armée toute entière, une … Lire la suite MOUETTES de CLAUDE LUEZIOR