CHRONIQUE DE LA FIN DU TROISIÈME MILLÉNAIRE d’ÉRIC DEJAEGER (Cactus Inébranlable) / Une lecture d’Éric ALLARD


Ne vous fiez pas à la couverture bleu ciel du recueil ! L’avenir prédit à l’horizon de la fin du troisième millénaire par Nostreric Dejaegerus est sombre, très sombre !

En cette année 3000 du calendrier grégorien, la monnaie d’échange est le terrus, le conflit israélo-palestinien n’est toujours pas résolu, l’affaire des Tueurs du Brabant n’a toujours pas trouvé son épilogue, l’Angleterre est une république et la France est redevenue un royaume, on ne sait plus à quoi à pu servir le pétrole, tout va de plus en plus vite alors que les robots se miniaturisent de plus en plus…

Les planètes aux particularités spécifiques pullulent et ont été colonisées par des peuples aux noms à coucher dans le cosmos ; on explore les trous noirs ; les catastrophes climatiques pleuvent ; le bois et le papier sont devenus des raretés ; les vies individuelles ne sont plus que des unités de mesure au service de complexes commerciaux ou d’études pseudoscientifiques ; les prix Totalgaz ont supplanté les prix Nobel ; les poètes concourent dans des joutes poétiques ; l’invention de nouveaux vaccins précède de peu les épidémies qu’elles seront chargées d’éradiquer ; WindApples® n’arrête pas de faire des mises à jour, guettées par des internautes addicts, et TronchaKon poursuit ses défis imbéciles. 

Cependant tout ne va pas si mal et si on devait fournir une raison de se téléporter jusqu’à cette époque, c’est le strip-tease « lourdais » de la Vierge Marie en présence d’Univers-Match qui va relayer les photos de sa sainte intimité… Seule ombre à ce tableau iconoclaste, le pape Hassan Youssef XI hurle au sacrilège.

Autres motifs de réjouissance, le Manneken-pis a été émasculé par des vandales et Janneke-Pis a été infibulée. Mais aussi, le parrain des parrains de la mafia a fait sauter la Sicile et, suite à la disparition de l’Etna, devenu volcan sous-marin, les eaux de la Méditerranée ont subi un notable réchauffement. L’homme le plus petit de l’univers connu se noie dans un verre d’eau… et un bébé naît avec un téléphone organique à la place de la main gauche.

Tout cela, et bien d’autres choses, distribué sous forme de brèves dépêches sur les 366 jours de cette riche année, pas bissextile pour autant… Les nombreux acronymes, noms de peuples et de personnalités de l’époque composent un univers à la fois cohérent et conséquent, fruit, tout porte à le penser, d’un cerveau fébrilement clairvoyant, frappé d’une sacrée dose d’imagination et, il faut bien le dire, d’un atome de folie furieuse.
Bref, ce recueil de nouvelles visionnaires de l’année 3000 est une réussite intersidérale… et un bel hommage posthume à Jacques Sternberg.  

Éric DEJAEGER, Chronique de la fin du troisième millénaire, Cactus Inébranlable, coll. Microcactus, 92 p., 8 €.

L’ouvrage sur le site du Cactus Inébranlable

Court toujours, le blog d’Eric DEJAEGER

 

2 commentaires sur “CHRONIQUE DE LA FIN DU TROISIÈME MILLÉNAIRE d’ÉRIC DEJAEGER (Cactus Inébranlable) / Une lecture d’Éric ALLARD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s